de la Martinique aux Marquises

DEPART DE LA MARTINIQUE DEBUT

Le 24/01 c'est le départ après avoir attendu la douane et eu des difficultés à trouver de l'eau .Juste au moment du départ il faut réparer la grand voile .Concert de cornes de brume bien sympathique.

26/01 hier j'ai vu des marsouins ,un banc de petits thons ou bonites et un cargo .Aujourd'hui c'est un avion que je vois .Je fais une moyenne convenable à mes yeux de 3 nœuds ,mais le vent est variable en force .

27/01 journée à force 2maximum ,mais je fais quand même 80 milles nautiques .Je nettoie le brûleur de mon réchaud à gaz qui en avait bien besoin , je me fais deux brûlures au passage .J'ai trois livres en route .

Dans 12 jours je devrais arriver ,à ce train là .Je suis entre deux ligne de navigation .A la radio musique classique et chant .

28/01 toujours force deux et je vais plus vite qu'avec 4-5 en arrivant sur la Martinique ! hier soir j'ai vu les lumières d'un cargo et du coup j'ai allumé mes feux .Ce midi un autre cargo à la méridienne et même un avion .Nuit perturbée par le raguage faute de vent

29/01 Le réveil à quartz est arrêté ,je change les piles ,je prend le top horaire à la BBC ,et j'espère que c'est reparti .Hier j'ai fait un peu de lessive .Cette après-midi en relevant ma ligne de pêche j'ai vu mon hameçon acheté à Fort de France tout rouillé ......La peinture ne tient pas dessus .

Je lisais tranquillement dans la cabine ,le bateau presque immobile faute de vent lorsqu'il s'est mis à danser ,je sors pour voir un cargo disparaître à l'Est en laissant ses vagues d'étrave briser l'immobilité du lac miroir loin derrière lui .......

A la tombée du jour un banc de poissons repéré par les oiseaux ,me laisse bredouille .

Le 30/01 je vérifie l'heure à la BBC, 4 minutes 9 secondes de retard au lieu de 33 secondes la veille .Il faut que je vérifie si ce retard est régulier ,sinon je vais devoir remettre la vieille pile et me débrouiller à Panama.

J'ai mis la vieille pile et cela fonctionne sans problème .

En début d'après-midi je vois un pétrolier vide ,le Fotini se diriger vers le sud .

Au coucher du jour des grains viennent , je prend deux ris pour un quart d'heure ,la mer est confuse .

Le 31/01/79 ,le réveil fonctionne très bien .Un peu avant midi un autre pétrolier ,de la Texaco ,plein celui là ,remonte vers le nord ,d'après mon point moi aussi je remonte vers le nord .Il va falloir que j'empanne .Je ne suis plus très loin de la moitié de cette traversée .

Le 2/02 rien de particulier ces jours ci ,le vent a forci à 4-5 ,normal pour l'alizé .Je vois assez régulièrement un cargo par jour .Deus petits poissons volants sont morts sur le bateau ,après une erreur de vol je suppose .Je ne suis plus très loin de deux lignes de navigation issues de Panama ,et je pense avoir passé la moitié de ce parcours .Je vais bientôt obliquer vers le sud-ouest .Les drosses de pilote automatique s'usent étonnamment vite .J'espère qu'elles tiendront jusque Panama .Je viens d'ouvrir « la » noix de coco des provisions du bord .

Le 4/02 hier le vent avait forci durant la nuit ,diminuant dans la journée .A 19 heure je vois le safran qui se détache ,aiguillot disparu en bas ,cassé en haut .Je met le tourmentin dans l'axe du bateau ,recevant ainsi en théorie les lames de l'arrière ,j'amarre le gouvernail à bord , je ferme la cabine et je réfléchi à la réparation qui me prend toute la matinée et une partie de l'après-midi ,j'espère que cela tiendra .

J'ai remis en route sous grand-voile et tourmentin ,mais j'ai du affaler la grand-voile ,c'était plus sûr pour le matériel .On fonce quand même ,j'attend les calmes car la mer est impressionnante ,il y a des déferlantes plus hautes que le bateau .Je vais devoir trouver une réparation valable à Panama .

Le 5/02 à 5 heure du matin cela recasse ,l'aiguillot du bas d'abord .Je répare et dans l'après-midi c'est reparti .Malheureusement je n'ai plus rien pour réparer .

Le 6/02 à 9 heure 30 cela casse de nouveau .Cette fois c'est plus embétant ,le support du bas qui partait a faussé un boulon .C'est foutu ,je hisse les pavillons N et C après avoir éssayé de naviguer en équilibrant grand-voile et tourmentin .Trop de vent et je dérive vers les lignes de navigation ,j'espère ,mais en même temps il y a un courant qui pourrait me balader dans la mer des caraïbes .Je pense à ce que je devrais emmener au cas où .

Le 7/02 j'ai réparé ,la nuit porte conseil ,et ça marche même avec le pilote automatique .Malheureusement cela ne dure pas et le 8/02 au matin cela recasse .Je fais un montage avec des cordages mais cela s'use vite .J'ai perdu le support du bas ,irremplaçable par manque de boulon axe .On n'a pas tout à bord et le magasin est loin ....

Entre 9het 10h je vois deux cargos venant de Panama ,ne s'arrètent pas malgrés mes signaux .Après-midi autre montage ,qui casse .Je crains pour mon pataras .

A 18H30 je vois un cargo partant vers Panama ,signaux sans résultats ,

Position le 8/02à midi :G 78°22'W L 11°56' N , 180 milles de Panama. Difficile de barrer avec ce système et mes mains sont douloureuses quand je dois mettre le tourmentin pour la nuit

9/02 ce matin en ouvrant le capot je vois un oiseau perché sur ma filière à l'arrière ,il est de la taille d'un beau merle ,brun foncé ,avec un bec un peu long .

Et mes cordages tenant le safran continuent à casser à l'usure ,je barre le soir le plus longtemps possible jusqu'à la rupture .Dodo et le lendemain matin après la réparation cela repart .Dans la nuit du 11 au 12 le vent forcit ,j'ai un peu d'incertitude sur ma position ,bien que je vois deux cargos sur ma route ,et je ne retire pas le safran cette fois là ,résultat au matin une profonde éraflure sur le tableau arrière ,vive l'araldite .....

Je pensais être sous le vent de Panama mais au joie c'est portant !et à 14 heures je vois la cote .J'entre dans le port à 20 heures ,le mouillage des cargos ,très profond pour moi d'ailleurs .Une vedette de service vient gentiment me faire remarquer que je suis dans le port des cargos et se propose de me remorquer vers le mouillage des yachts ,je néglige de remettre mon safran et mon balcon avant est tordu dans l'aventure .Je remplis des papiers .

 

PANAMA retour début

Le lendemain 13/02 je met trois quart d'heure à atteindre contre le vent le point de débarquement .Pas de formalités sauf si je vais au club payant .Je me renseigne pour mes réparations .Un américain avec une grosse annexe accepte de me rapprocher de deux voiliers français .Le soir je vois arriver un bateau anglais rencontré à Madère et à Fort de France ,je fais connaissance d'un bateau français que j'aide le vendredi à passer le canal ,il faut un nombre déterminé d'équipiers par bateau ,et je reviens par le train avec un autre équipier occasionnel ,américain lui .

Entre temps sur un cargo hollandais tout neuf on me fait des ferrures et on m'offre un coca .

Le jeudi je rencontre un solitaire norvégien .

Le samedi midi de retour de mes courses au supermarché du coin c'est un solitaire anglais qui est là ,avec un bateau plus long d'un pied ! je l'invite à déjeuner .

Le même soir je suis invité sur un autre bateau anglais que j'aiderais à passer le canal mardi

Dimanche 18/02 le vent est souvent fort et j'ai à bricoler à bord .Les écrous de fixation des ferrures de safran tournent toujours fou ,ils étaient noyés dans le plastique ,une réparation pas facile .Je fais aussi un peu de nettoyage dans le cockpit , pas inutile !

Au yacht club je rencontre une équipière entrevue à Fort de France ,très déçue de l'ambiance tyranique du bord ,elle veut aller à Tahiti .

Le 19/02 je cherche sur les cargos pour avoir des ferrures en double mais ce n'est pas possible ,je vais devoir aller en ville .En attendant je vais déjeuner au yacht club ,ambiance sympa .Demain je passe le bateau anglais .

Le 27 tout s'est bien passé pour ce passage .J'ai rencontré un bateau allemand qui connaît très bien les autres bateaux allemands que je connais .Les ennuis pleuvent :dinghy crevé ,plus de colle ,réveil qui retarde ,top horaire difficile à capter ,rechange pour ferrure de safran à faire moi-même ,argent qui se fait rare ....enfin demain je passe un solitaire norvégien .

Le 3/03 tout s'arrange ,les deux solitaires allemands attendus sont arrivés .je passe le 5/03 pour 65$ dont 5 parce que je suis remorqué. Je vais avoir pour équipière cette fille rencontrée à Fort de France .

Entre temps j'ai passé le bateau norvégien en remorque d'un gros yacht américain , un cordage s'est rompu deux fois ,mais sans dommage .Par contre juste à la sortie alors que l'on était à couple des vagues ont provoqué l'arrachage d'une partie du rail d'écoute et le cisaillement de la filière .Accessoirement coté atlantique je me suis fait douché au passage d'un cargo ,alors que l'on était à couple là aussi .

Au yacht club de Balboa j'ai la surprise de trouver une lettre pour moi !

Je réussis à capter une station radio française très faible .Ce matin j'emprunte une annexe et je vais faire des vivres frais ,retour en taxi .Il ya beaucoup de vent sur la rade ,ce qui n'aide pas pour les déplacements en annexe .

Je nettoie la coque pour le remorquage .Hier 2 mars je suis allé sur un cargo anglais pour une pièce de rechange .Au débur ils pensaient que je cherchais du travail ,mais après ils m'ont ressoudé ma pièce impeccable pendant que l'on buvait une bière en papotant .Ils m'ont également offert des conserves et une bouteille de whisky ,ainsi que du cordage .J'ai été pris en photo ,bref des écossais très sympa .

J'ai pu capter la BBC pour le top horaire ,le retard et la marche du réveil sont acceptables .

Ce matin je suis aussi passé sur un cargo polonais qui va peut-être pouvoir me faire une pièce de rechange pour mon safran .Il y a mâme à bord une personne qui parle français !ils sont immobilisés à la suite d'un problème mécanique .dans l'après-midi j'aide la vente de matériel d plongée d'un copain à un autre copain .

Le 5/03 le lendemain je repasse pour ma pièce sur ce cargo et j(obtiens deux cartes sur un cargo anglais .

Je ne peux me déplacer qu'avec l'annexe d'un voisin fançais car la mienne est juste bonne pour les petits parcours , polystyrène expansé dans le boudin extérieur ,un peu d'air dans l'autre ,crevé comme le fond .

Le bateau français m'invite à diner et m'offre des livres de poche .L'après-midi je fais connaissance d'un trimaran anglais qui me donne une lampe à pétrole .

Samedi après-midi je repère ce que je crois être un cargo français ,(belge en réalité) , ce que je signale à mon voisin français.Peu après on monte à bord ,on y boit un coup en parlant français ,et gentiment ils nous donnent des cartes ,la mer rouge et les atterrages de Grande-Bretagne ,pas trop utiles mais sympa .Le « seul » français de Colon ,l'agent commercial d'une ligne française de navigation ,nous trouva à bord et nous invita à son domicile où il nous tint en haleine avec ses voyages au Moyen-Orient et en Amérique du sud .D'un grand intérêt pour le couple français qui passera par là

Demain c'est le passage du canal pour mon bateau et avant la tombée de la nuit je vais me mettre à la remorque du Fram ,le yacht allemand qui va me remorquer .Mon équipière qui faisait partie de l'équipe Dufour (convoyage de yacht dans l'atlantique ) arrive dans la nuit .Le lendemain matin ,oh surprise le pilote est là à 5H20 au lieu de 5H .Je met mes feux de position et en route.Plusieurs lancers d'amarres malheureux aux premières écluses ,mais ça s'arrange vite .Nous arrivons de l'autre coté du canal à 14H ,mais on doit attendre plusieurs heures pour passer les écluses .

La sortie du canal s'est passée sans problème sauf pour comprendre le pilote .On s'est trouvé des bouées et mon équipière m'a offert mon repas du départ ,à base de hot-dog ,du fait de la fermeture du restaurant .Le lendemain matin je me fais accroché par la secrétaire du club et des douaniers m'interrogent sur les raisons de mon arrêt au Balboa yacht club alors que je n'avais pas réservé de bouée .On me prie fermement de partir le plus vite possible ,bien que je devais aider d'autres bateaux à traverser ....Je pars donc en ville jusque l'ambassade de France avec mon équipière ,avec un chauffeur de taxi autrichien parlant le français ! il me conduit ensuite chez une marchande de légumes chinoise où je m'approvisionne .Il m'offre alors de l'eau de coco ,sympa .

Un dernier bidon d'eau et à 12H30 c'est le départ .

 

LE PACIFIQUE (début)

Et à 12H30 c'est le départ à tirer des bords aidé par le courant contre le vent .En m'aidant de la godille je passe à coté d'un cargo français au mouillage ,puis le vent vient un peu et je m'aperçois en voulant le régler que le pilote automatique a une rotation difficile ,peut-être qu'avec le temps ....Vent arriére toute la nuit ,dauphins qui jouent à l'étrave ,rencontre de deux courants avec un requin en maraude .Mes premières droites de hauteur :j'aurais parcouru dans les 50 Milles pas mal .Aprés étude de la pilot chart récemment acquise je décide de contourner Malpelo et de passer au nord des Galapagos .Je vois pas mal de cargos .Je profite d'une panne de vent pour modifier le pilote automatique .

Le 8 mars un bout de bois flottant m'a fait peur ce matin en heurtant le bateau ,mais pas de dégats apparament .Je me coupe les cheveux .Il semblerait que j'ai bien avancé .Les tops horaires sont différents suivant les pays de 30 secondes au moins !

Le 11 mars Maintenant que j'ai changé les piles de la radio je capte ,avec une antenne bidouillée sur les haubans ,l'Australie ! Hier soir j'ai eu mon premier calme depuis longtemps ,j'ai du affaler les voiles .Il y avait des éclairs au loin .Il a plu un peu .Un cétacé de 3-4 mètres de long m'a suivi plusieurs minutes ce matin .

Le 12 mars J'ai pu de justesse avoir le soleil ce matin ,je n'ai que ma longitude .Je vais un peu dans le sud ,dans l'espoir de toucher le courant portant à l'ouest .J'ai eu droit à ma première vraie averse avec du force 3 pendant un quart d'heure .Il continue à pluvioter et le ciel est couvert .

Le 13 mars Serait de l'alizé de sud-est ? je viens de croiser un morceau de bambou ,de même quhier un insecte ailé était sur la barre ,petit et vert genre libellule

Le 16 mars je progresse régulièrement 100 Milles par jour ,pouvu que cela dure .Demain matin je serais probablement passé à l'ouest des Galapagos .J'ai changé un peu ma ligne de pêche .J'ai éssayé ce matin un petit déjeuner à base de semoule de maïs,à perfectionner .Mes vivres frais s'épuisent mais je n'ai pas envie de m'arréter aux Galapagos .Il est demandé 35 dollars pour faire escale et 35 dollars pour repartir ,avec 40 dollars en poche je suis mal !les îles Marquises ne sont ,à ma vitesse actuelle ,qu'à 33 jours de mer .

Le 19 mars je suis trop nord et je continue à y aller ,vitesse trop faible et courant par le travers .Aprés plusieurs heures de calmes j'espère que je pourrais m'en sortir,sinon je vais devoir faire route à l'Est et perdre au moins deux semaines .

Le 20 mars Ce matin au lever du jour j'ai vu perché sur le plat bord arrière du bateau un oiseau de mer au bec bleu pâle et aux pattes palmées rouges ,de la taille d'un goëland. Evidemment il a laissé sa trace sur le tableau arrière .J'ai encore remonté en latitude faute de vent suffisant .Ce matin j'ai un peu gratté la carène qui commence à être envahie par les bernicles .Le safran fraichement repeint est plus propre mais pas de beaucoup .Je suis rassuré maintenant ,plus question de faire route à l'Est ,Gilboy ,un autre navigateur solitaire du début du siècle a réussi à passer ,malgré le courant et les vents faibles .Ces jours ci régulièrement de 22 H à 3H du matin minimum ,le vent tombe .Cet après-midi le ciel s'est couvert ,le vent semble vouloir tenir mais je ne me fais pas trop d'illusions .J'ai vidé et nettoyé sous le plancher de la cabine ,quelques kilos en moins (des litres d'eau sale) .J'ai réussi à capter la voix de l'Amérique en français ,malheureusement si l'actualité internationale est étoffée je n'ai rien entendu sur les disputes entre partis et les grêves diverses .L'oiseau de ce matin (ou un autre du même genre )est revenu voir ce que je faisais là .

Le 21 mars Le merveilleux vent d'hier a duré douze heures et m'a permis de redescendre oh joie de 46 minutes de latitude ,mais à midi il m'a complétement laché et c'est toujours le même petit souffle force 1 dans les rafales qui ne va pas m'empécher de redériver vers le Nord .Comment voulez-vous que j'attrappe l'alizé du Sud-Est si le courant me porte vers ceux du Nord-Est ! j'ai un peu néttoyé la coque des jeunes anatifes en faisant aller et venir un cordage de polyethyléne sur la coque ,tirant sur babord et relachant sur tribord et inversement .De toutes façons sans vent coque propre ou pas on n'avance pas .Le ciel est bien dégagé ce soir ,je vais encore être bon pour du calme cette nuit .

Le 23 mars J'ai réussi à descendre sous 2° Nord j'ai arrosé cela avec des fruits au sirop en boite .J'espère que cela va durer et que l'équateur n'est plus loin .J'ai recommencé la tapisserie ce matin ainsi que les mots croisés .

Le 26 mars j'ai eu quelques calmes avant-hier soir ,un ciel très couvert mais maintenat cela s'arrange .J'ai passé l'équateur hier après-midi .Ce midi je vais féter cela avec les boites de conserves offertes par le cargo anglais .Hier midi j'ai éssayé de faire cuire du maïs en grain mais c'est très long et pas bon ,je ne l'ai pas fini .Les mots croisés niveau 2 progressent à pas de géant et la tapisserie aussi ,un paysage plus grand qu'une carte marine .Le vent a l'air de tenir la nuit et le jour il souffle à 2-3 beaufort ,peut-être l'alizé .Ce matin j'ai fait un peu de vaisselle ,de toilette aussi ,mais avec de l'eau salée le savon fait une pate qui colle à la peauet qu'il faut retirer à l'opinel .J'ai néttoyé également un winch ,maintenant il fonctionne ,même si ce n'est pas idéal .Mes traites journalières s'allongent ,je trainais à 30-35 Milles ,maintenant je passe à 60-70 ,sinon plus .Je viens d'entamer mon troisième jerrycan d'eau mais le deuxième n'est pas entièrement vide .Comme ils sont difficiles d'accés loin à l'avant ou à l'arrière ,j'utilise un tuyau plastique pour le transvasement ,pratique !.

Le 28 mars le 26 j'ai raté ma méridienne ,plongé dans ma digestion que j'étais ,et mes droites de hauteur imprécises ,faute de savoir si j'étais au dessus ou en dessous de l‘équateur ,important pour les corrections .Hier j'avais l'impréssion de faire du Sud ,à petite vitesse du fait du vent faible ,mais du sud quand même .Et aujourd'hui ,misère ,j'ai fait un bond vers le nord ,malgrés un cap au 220 vrai ,les courants ne respectent pas à la lettre la pilot chart . La mer est belle ,presque lisse ,comme c'est normal par force 0+ ,quoique ce matin quelques vagues me faisaient espérer plus de vent .J'ai découvert des bêtes dans un paquet de nouilles ce matin ce n'était que le début de l'attaque heureusement .Je vais éssayer de ne pas les faire trainer .J'ai changé une nouvelle fois de stylo bille ,je dois faire trop de droites de hauteur et à cet endroit et à cette période de l'année c'est coton ,la distance zénitale est proche de de la déclinaison ,l'équateur est à 15 Milles au nord ,le courant est là pour que l'on s'interroge sur l'hémisphère dans lequel on se trouve .Eventuellement cela me permettra de féter le passage deux nouvelles fois !la tapisserie avance toujours ,les mots croisés aussi .Par contre en longitude ce n'es pas la joie ,dans deux mois peut-être ...Petit problème de navigation astronomique : Hv 86°57(+20') Dz =2°43N Dec =2°58N Où suis-je ?,et bien il semblerait que je sois encore dans l'hémisphère nord .Pour une fois où je restais sur le pont à la tombée de la nuit ,j'entend un bruit bizarre sur l'arrière du bateau: un cargo qui se dirigeait vers l'Est et qui passait à un Mille environ .Il est passé sans s'arréter ,d'ailleurs je ne lui demandait rien .Toute la nuit a été sans vent pratiquement ,et avec le courant contre j'ai peut-être fait les 15 Milles qui me feront passer l'équateur ?

Le 30 mars j'ai passé éffectivement l'équateur entre le 28 et le 29 et ma moyenne tourne autour de 2 noeuds .Je fais du sud pour m'éloigner des calmes et courants contraires .Encore 56 jours à 45 Milles de moyenne !

Le 31 mars Aujourd'hui ça a l'air d'aller plus vite ,peut-être ais-je fait entre 60 et 70 milles ! ce matin j'ai trouvé sur le pont un petit calmar , je l'ai mis sur un hameçon ,sur ma ligne de traine ,mais rien pour l'instant ,pourtant des poissons volants sautent régulièrement .J'ai remarqué depuis deux jours un écart de 10 milles entre mes droites de hauteur et ma méridienne ,cela me gène .A 17h 30 j'ai relevé ma ligne de traine ,oh surprise un poisson, du genre tetrodon ou diodon ,,bref il faisait 15-20 cm de long et se gonflait et se dégonflait de temps en temps .Je lui ai coupé la queue pour réappater la ligne ,pour un plus gros .Le vent est encore tombé .Je conserve le reste du poisson pour demain,comme appat .Je sais qu'il est mangeable si on retire le foie et la peau du ventre mais il est si petit !

Le 2 avril le vent est assez constant jour et nuit ,si la journée d'hier avec 50 milles était assez décevante aujourd'hui je me suis peut-être rattrapé .Rien pris à la traine .Hier soir de 11 h à minuit j'ai écouté radio Tahiti sur les 20 mètres .Chansons tahitiennes ,messages pour les atolls ,météo aussi mais pas très audible .

Le 4 avril je tiens une moyenne entre 60 et 70 milles ,ce n'est pas terrible mais c'est toujours ça ! 1° tous les jours vers l'ouest .Je suis par 101°W Hiva-oa par 139° W donc dans 38 jours théoriquement .La lune étant visible dans l'après-midi je l'utilise pour faire des droites de hauteur ,mais ce n'est pas toujours concluant .J'entend toujours après la fin des émissions américaines ,vers 2H30 GMT ,radio Tahiti ,mais je n'ai pas encore eu les informations générales .D'après la météo beau temps sur Tahiti et vent de NE,idem sur les Marquises je crois .Pour une grille de mots-croisés force 2 il me suffit de lire deux fois les définitions le plus souvent .

Le 6 avril j'avance régulièrement 64-66 milles par jour .Dés que j'aurai quitté le carré actuel à 4% de calme de la pilot chart ,j'éssayerai d'abattre un peu .Ce matin ma ligne de pêche avait perdue sa cuillère .J'en ai mis une autre avec du nylon plus fort ,trop visible peut-être .J'ai fait l'inventaire des provisions ,pas de problème de variété pour une quarantaine de jours en alternant un jour viande un jour fruits .J'aimerai manger du poisson frais mais le poisson n'a pas l'air d'accord .Cette nuit j'ai un peu entendu radio France international je crois .Radio Tahiti n'a pas voulu se laisser capter [MSOffice16] .

Bientôt ,dans deux jours j'espère ,je vais retarder ma montre d'une heure car je passerai le 105éme méridien .De même qu'il ne me restera plus ,peut-être, que 2000 Milles à parcourir pour Hiva-oa .

Pendant le point à midi j'ai vu ma ligne de pêche tendue ,un peu .J'ai relevé pour trouver oh surprise ,une dorade (coryphène)portion .Un filet à la poêle et le reste en court-bouillon ,enfin de la viande fraiche !

Le 7 avril ,hier après-midi j'ai eu de la pluie et du vent .Je dois être passé maintenant dans le véritable alizé force 4 .Je pense que mon cap doit être plus ou moins direct pour arriver .Hier soir j'ai eu trois stations différentes en français :RFI ,radio Tahiti ,et Washington (je suppose) .Ce matin j'ai radio Corée du sud en français !

Le 8 avril ,si cela se vérifie j'ai fait 90 milles.Dans la nuit j'ai eu pas mal de grains avec de la forte houle ,bien génante quand le vent baissait entre les grains .Cette aprés-midi cela a l'air de s'arranger .Je viens de passer à TU -7 ,soit par le méridien 105 W .Par contre en latitude j'ai gagné une minute ,5° 16' SUD ,ausii j'ai modifié le cap .J'attend de voir l'évolution des nuages pour larguer le ris .

Le 9 avril ce matin vers une heure ,une drosse du pilote automatique a cédée ,l'usure .Facile à réparer .

Le ciel s'est bie amélioré.J'ai mis une ligne de traine à l'eau ,c'est le jour de viande aujourd'hui .

La radio n'est plus guère bavarde ,peut-être que si je changeais les piles ,à moins que ce ne soit la distance ,mais même lesjaponais je les entend moins bien me semble-t-il .

Le 10 avril l'alizé est bien gonflé et la grand voile vibre sur la bordure .Ce matin j'ai pêché un balaou qui faisait dans les 80 cm ,j'ai gardé la tête à cause des dents ,le reste est dans la cocote avec du riz et un oignon.

Il me reste moins de 2000 milles je crois .Une trentaine de jours à mon allure actuelle .Je capte la Malaisie à la radio mais pas radio Tahiti !

Le 13 avril ma moyenne semblerait tourner autour de 75 milles par jour ce qui me mettrait à 22 jours de Hiva-oa ,28 si je tombe à 60 milles /jour.Hier et avant-hier pas mal de vent qui est tombé aujourd'hui et des nuages envahissent tout le ciel .Aux infos captées par hasard sur RFI j'ai appris la déconfiture du pauvre Idi Amin .Ce matin ma pieuvre en plastique était sans tentacules ,j'ai du la remplaçer .La dernière est maintenant en place .Hier je me suis rasé ,depuis une ou deux semaines cela avait eu le temps de pousser !j'ai également combiné un écran avec un torchon pour protéger la couchette sous le vent des embruns ,il est amovible grace à des bandes velcros que j'ai cousu dessus .Il me reste 100 litres d'eau "et des poussières".Je dis pouvoir tenir .Je songe à m'arrêter dans les iles Tuamotou .Il faut que je consulte mes cartes ,que je relise mes prédécésseurs et voie avec les gens de rencontre aux Marquises qui en ont une expérience .Je pense ,d'aprés la pilot chart ,que j'aurai du vent de NE à l'arrivée aux Marquises ,je ferais peut-être bien de ne pas trop descendre au sud et de rester sur le 9éme paralléle ,Hiva-oa étant sur le 10 éme .

Le 16 avril ce matin ,vers 8H15,j'entend bouger ma ligne de traine enroulée sur un bloc de polystyrène expansé .Je prend mes précautions :tuyau de plomb,machete,manivelle de winch,gaffe ,pour ramener un requin aux extrémités des nageoires blanches ,de moins d'un mètre .Il va se mettre de l'autre coté du safran ,le mettant en danger ,je ne voulais de toutes façons pas courir de risques et je coupe la ligne ,un hameçon de perdu !depuis hier aprés-midi le vent est tombé à force 2 .

Ces derniers temps je faisais le point en prenant des droites de hauteur,mais en prenant la première à 8H trop tôt donc ,mais je n'étais pas trop loin quand même .Hier soir j'ai entendu radio Tahiti de 19H15 à 20H15 heure locale ,une reconstitution religieuse d'abord puis du tahitien ,de la musique et des informations .

Le 18 avril ,excellente journée ,24 milles depuis hier midi !en compensation à midi j'ai pu entendre radio Tahiti plutot clairement .J'ai éssayé de faire des sablés sans oeufs ,du vrai plomb bouratif .Pour faire le four j'ai retiré le caoutchouc du couvercle de la cocote minute et au fond j'ai mis le panier inox recouvert de papier aluminium sur lequel étaient les "gateaux".Rien à la ligne de traine .J'ai vaguement néttoyé la coque avec le bout habituel .

Le 19 avril si hier la journée était plutôt désolante cela s'est arrangé par la suite :le soir je me suis aperçu que mon réveil n'avançait plus que de - 2 secondes ,ce qui me fit gagner 10 milles .Ce matin ma cuillère était partie ,remplacée à 14 H je prenais une petite daurade et je couvrais 75 milles

Le 21 avril me voici par 118 W .La pêche ne donne rien .Hier soir j'ai vu un gros dauphin seul ,j'entendais un sifflement ,je suis sorti de la cabine et après quelques instants il a emmergé ,il était gris .Je me rapproche car j'entend radio Tahiti un peu plus longtemps maintenant .J'ai éssayé de faire du filet pour récupérer les pissons volants tombant sur le pont la nuit mais le résultat n'est pas évident .Je me demandais pourquoi ma droite de hauteur de 9H30 était mal plaçée ,je réalise maintenant qu'étant donné ma progréssion vers l'ouest elle était prise en réalité à 8H30 .

Le 22 avril demain avec un peu de chance si le vent ne tombe pas trop je changerai d'heure en passant le 120ème méridien ouest .Suis-je vriement à 3 semaines de l'arrivée ? Je capte de plus en plus facilement radio Tahiti onde courte ,maintenant sur 25 mètres .Cela change agréablement .Auparavant je captais en français par hasard radio Chili ,Israël ,Washington et d'autres .La tapisserie attend encore 4-5 séances avant d'être terminée .Je vais peut-être tenter de voir ce qui empèche le magnétophone de fonctionner .Je crois que les piles neuves étaient vide de vieillesse .Pour mon aterrissage sur les Marquises j'aurai peut-être la lune avec moi .Aujourd'hui il n'en subsiste qu'un mince croissant .

Le 23 avril je ne suis plus qu'à une quinzaine de milles ddu méridien 120° W aussi j'ai changé mon heure du bord ,-1 heure ,encore deux heures pour être à l'heure de Tahiti.Hier soir et encore aujord'hui j'ai de la toute petite brise ,il y a seulement 2% de probabilité pour ce genre de vent dans cette zone et tout est pour moi !.Les voiles qui battent m'ont fait passer une mauvaise nuit .Cet aprés-midi une dorade mord à une cuillère ,elle part avec ,l'anneau n'a pas tenu ,je rage ....Avec ce calme je vais encore perdre un jour ,c'est sûr ,enfin ,demain c'est le jour fruit et une boite 4/4 de cocktail de fruits est prévue pour fêter le 120 ème méridien .

Le 24 avril nuit sans vent ,ou vent faible et contraire .Matinée mer plate ,d'huile ,avec les daurades pour narguer mon matériel :une cuillère a perdue une branche de son hameçon triple .A midi le vent est revenu faible ,mais de la bonne direction ,si les nuages (cumulus ) viennent sur le bateau tout va bien ,sinon le vent retombera cette nuit ,me semble-t-il .

Le 25 avril le vent est bien retombé mais il éxiste encore et il semblerait même que j'avance .Ce matin un encornet chassé par les daurades a "aterri" sur le pont aprés s'être assommé contre le mât .Je l'ai remis à l'eau sur un hameçon mais les daurades semblent repues .Je vais me rationner un peu ,je comptais encore 19 jours ,mais je vais tabler sur un mois ,j'arriverais ainsi fin mai .J'écoute radio Tahiti dés 8H30 local ,la joie ! .Hier j'ai terminé la tapisserie que je compléterai peut-être un peu du fait qu'il me reste de la couleur du fond .Jai réussi à faire une trentaine de milles en 2 jours ! à 17 heure surprise ,j'ai pêché une dorade de 0,80 m environ ,j'ai de la viande pour deux jours :une partie àla poêle pour le souper et le petit déjeuner ,le reste au court bouillon .J'ai gardé la queue comme trophé .Dans la nuit j'ai eu quelques gouttes de pluie mais la voile que j'avais disposé dans le cockpit ne les a pas retenues ,à moins moins qu'il n'ait pas plu suffisamment .J'avais gardé la tçete du posson mais je l'ai jetée ce matin et peu aprés un requin d'un mètre vingt est venu aux nouvelles ,donnant des coups de queue dans le safran .Je lui ai dit à coup de gaffe que je n'appréciais pas ,il s'est éloigné .Je crois sans en être sûr que mon alizé régulier est revenu . Le 28 avril le vent a facheusement baissé cette nuit ,j'espère ne pas être trop loin du 123 ème méridien .Je viens de mettre une ligne de pêche à l'eau .Je pense que ce midi je vais empanner ,je vais trop nord .Je préfère empanner aprés le point de midi pour mieux voir le soleil ! Le 29 avril j'ai passé le 123 ème ,le vent est toujours faible ,la pêche faute de vitesse ne donne rien .La radio doit avoir un mauvais contact ,enfin ça occupe .30 milles depuis hier ,il en reste 960 . Il fut un temps j'aurais dit 16 jours ,mais je n'ose plus .

Le 30 avril j'ai fait 50 milles depuis hier !à midi un poisson? est venu par deux fois asticoter mon safran ,ce que je n'apprécie guère .Un couple de "goélands" est venu ce matin ,histoire de pêcher .

Le 1 mai je suis à 10 milles de 125 ème ,j'avance ,pourvu que cela dure !le poste se dérégle juste au moment des histoires drôles ,je rage .Si coté nourriture j'ai du riz et des pâtes pour 6 mois ,coté eau il m'en reste pour 40 jours ,je devrais être arrivé !

Le 3 mai je viens d'améliorer ma technique de néttoyage de la coque ,il n'y a plus (théoriquement) que la quille de sale .Radio Tahiti s'améliore de jour en jour (126W 9S)

Le 4 mai encore un degré de gagné .Je viens d'apprendre par la radio que les yachts de Polynésie devaiennt avoir à leur bord le matériel de sécurité de leur catégorie :il est trop tard pour que je fasse demi-tour ,j'étais péniblement en 4éme ,avec la péremption des fusées je dois être en engin de plage ! ces jours ci je fais des droites de soleil et de lune pour ma position ,car à midi local c'est l'heure de "quand un vicomte " à la radio !

Le 6 mai il a plu pas mal mais je n'avais pas la forme pour en profiter .A 17 h je me sis occupé pendant une heure à refaire des coutures sur la grand voile usée au contact du foc .Trois oiseaux blancs sont venus ce matin caqueter autour du bateau .Il doit me rester dans les 600 milles .

Le 8 mai le vent est fort et les vagues vicieuses parfois .Je suis par 131°15W et 8°32S donc moins de 500milles ,et deux ris dans la grand voile .Je continue le bord vers l'wnw jusque demain midi,ainsi d'un seul bord je serais à destination

Le 9 mai ce matin grosse déception j'étais trés nord ,mais la découverte de l'érreur me rassura et tout était correct .De même ce matin entre 5h et 9 h le vent a tourné du NE 5-6 à l'E 3 en passant par le sud !les iles se rapprochent

Le 10 je viens de réparer un peu le foc ,en cassant trois aiguilles sur les renforts .Je pense à changer un de ces jours les drosses du pilote automatique .Elles devraient tenir jusqu'aux Marquises mais sait-on jamais ?Voilà ,le temps de l'écrire et c'est fait ,mais le nouveau cordage est élastique !cela lui passera

Le 12 mai ,je suis par 135W 9S je vais changer d'heure cet aprés-midi .Le vent est variable en force et cettte nuit il s'est mis à souffler à la bonne force : 3-4 ,un ris ,je dois faire 60-70 milles par jour ,encore 240 milles !j'ai croisé un flotteur de pêche rond et blanc

Le 13 mai ,pourquoi les grains et les vents faibles sont-ils toujours de nuit depuis deux trois jours ? et depuis le 129éme méridien il y a parfois du vent dans les grains .J'ai croisé un tétrodon qui flottait ,gonflé .Je vois d'ici que je vais me payer une arrivée de nuit sans feu ,celi qui existait a été rayé du livre des feux recopié à Fort de France

Le 14 Ce matin jai changé ma bouteille de gaz ,l'ancienne datant de Fort de France ,il y a 4 mois !le vent est tombé avec ma moyenne ,ou l'inverse .J'ai également néttoyé un peu la coque la coque .Je me suis lavé à l'eau de mer .J'ai fini un jerrican d'eau douce ,il me reste 60 litres d'eau je crois .Hiva-oa est à 120 milles est à 120 milles droit devant (137W 9°15S ) Je pense à un cargo à voile .Les oiseaux se font de plus en pus nombreux .J'arriverai à la tombée de la nuit si le vent ne se lève pas

Le 16 mai sur l'avant ,un peu à tribord il me semble distinguer une terre dans les nuages (138°8 E 9°36S ) le vent est toujours aussi faible et a tourné de l'E au SE .Hier jai fait une droite de Vénus .Par contre je ne suis pas sûr de mes droites de lune .Hiva-oa serait à 60 milles (son mouillage d'Atuona ).Dans deux jours peut-être .Je passai la nuit à guetter car je suis à 30 milles et le 17 au matin ,aprés une nuit aidée par la lune ,je vois ces iles de plus prés .Avec des grains de vent et de la mer .Le mouillage n'est pas facile à trouver ,je le cherche dans chaque recoin ,et le vent tombe .Heureusement pour les derniers "mètres " l'annexe à moteur d'un yacht belge vient me remorquer ,et vers 13 heures je mouille .J'allai ensuite diner à leur bord où je pus parler aprés 73 jours de solitude .C'était un yacht que j'avais déjà rencontré à Panama .Je fis connaissance du gendarme local qui m'invita à venir le voir le lendemain matin .

 

LES ILES MARQUISES DEBUT

Le 18 mai ce matin je vais éssayer d'aller à terre ,le débarquement n'a pas l'air facile ,directement sur la plage ,avec quelques bons gros galets .Je dois donc passer à la douane et à la Poste mais avec la grêve je ne sais pasce que cela va donner .J'avais eu le même problème à Fort de France ! en fait ce sera un autre problème :la Poste polynésienne n'a pas de "caisse d'épargne ".Le téléphone de ma famille est en dérangement et lors de la demi heure de trajet à pied depuis le point de débarquement j'ai attrappé des ampoules aux pieds !Le soir réunon sur la plage où l'on discute entre voyageurs et repas local .Je fais connaissance avec des métropolitains qui travaillent ici et je pourrais peut-être avoir un emploi aussi .

 

 

 

 

 

11 votes. Moyenne 4.18 sur 5.

Commentaires (5)

1. yann 16/11/2008

recommence !

2. guillaume 25/08/2009

un jour la suite????

3. sm 24/02/2010

tres captivanté, c est quoi la suite de l histoire?

4. Jac 30/07/2011

Bravo pour cette virée 'trans' !
Je fignole Mabulé un Trismus 37 ici à Viveiro en Galice et la lecture de ce récit de voyage me re-donne des envies, celles que j'avais quand je surfais en Fireball (côte normande) et lisait -en attendant- Slocum, Gerbaud et autre Le Toumelin…
Mon bateau auto-construit a 30 ans, il n'a pas vieilli d'un poil et moi,70 idem … euh enfin presque !
J'ai des amis à Papeete, tu vois le plan…?
C'est koa la suite de l'histoire?

5. Gaël 26/08/2014

Génial! j'ai trouvé cette page grâce à un forum sur routard.com. J'ai un projet similaire. à la lecture de votre journal de bord ,ça m'a vraiment donné l'envie d'aller au bout de mes bout des rêve.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site